Tous les articles dans Ergonomie

20 Articles

Vers la disparition des claviers : vitesse et simplicité

Google annonce la sortie de son clavier virtuel sur Androïd (Nexus) qui comme Swype ou SwiftKey – mais gratuitement – dispose d’un mode Gesture Typing : l’utilisateur peut écrire en faisant glisser son doigt sur le clavier. Tous ont en commun des fonctions de prédiction, d’apprentissage dynamique et de correction d’erreurs où s’ajoute à la version google une dictée vocale dans 26 langues.

Du clavier au tactile ou du tactile au clavier ?

Quand on utilise un iQuelquechose ou une table surface (en toute simplicité) se pose vite la question de l’utilité qu’un vrai clavier aurait. Certes l’encombrement imposé annulerait l’idée sur un iPhone ou même un iPad.

Mais au final, l’idée à prendre ne serait-elle pas d’appliquer le tactile à un clavier classique ?
Concernant les écrans LCD, leurs prix sont encore prohibitifs (on se souvient de l’Optimus Maximus, abandonné en raison de son coût, voir sa déclinaison : l’Optimus polaris) et leur gestion de l’énergie trop « aléatoire », pour envisager une vraie commercialisation.
Mais l’idée fait son chemin…

Si ça ne tenait qu’à moi, je combinerais avec une plage de braille (les picots donnent du relief à la touche en mode lecture en temps réel) et  j’ajouterais une rétrovibration en cas de faute de frappe par exemple…

Livre : Ergonomie web

Je viens de terminer la lecture de l’ouvrage Ergonomie Web publié par Eyrolles. L’avantage du livre est qu’il traverse les points intéressant chaque profil (chef de projet, concepteur, designer, intégrateur, webmaster…) et qu’il regroupe un ensemble conséquent de règles de bon sens à appliquer pour l’ergonomie web, présentées par une multitude d’exemples illustrés par des captures de sites internet.

Ergonomie Web : livre

Une mise à jour serait aujourd’hui peut-être nécessaire, de nouveaux sites présentant des interfaces intéressantes depuis la publication – mais tout va si vite dans ce domaine…
Il serait également à propos de compléter le sommaire sur les interfaces riches et mobiles, mais les méthodes et les règles sont bien là. A recommander donc.

[+] – Extraits du livre

Lacoste présente le tennis du futur, et il le fait bien!

Pour ses 75 ans, Lacoste s’offre un site totalement immersif et innovant avec le thème ludo-futuriste : le tennis dans 75 ans ! Quels seront les équipements, les gestes, les performances des sportifs ? Le caractère futuriste de la pub sur la homepage de yahoo m’a tout de suite accroché…

La simplicité du site, son ergonomie, la pertinence du contenu, les goodies, le modèle marketing… ce (mini)site est sublime et la réalisation tellement soignée – pour qui aime le tennis futuriste en tous cas !

Des outils buzz bien venus !

Un bonus particulier au design sonore de Home K One

Dessiner c’est gagner

…un air de dictée magique version an 2008…

Unreal Tournament 3 par la pensée

Le Dr. Michael Schuette a conçu un appareil grâce auquel il peut jouer à UT3 en contrôlant son personnage grâce à un bandeau capable de « lire ses pensées » : pour avancer, reculer, strafer, il lui suffit de faire des grimaces, et pour sauter, il doit se concentrer sur des obscénités. L’appareil baptisé Neural Impulse Actuator est capable de décoder les ondes alpha et bêta du cerveau ainsi que les impulsions électriques émises pour contrôler les muscles du visage. 

00353b.jpg

[+]  – NoFrag

Un lab Flash de plus.

Laboratoire de mathieu Badimon : quelques expèriences ergonomiques intéressantes en flash. A noter son site en flex – rien de particulier mais qui indique une certaine tendance à développer des sites en boxes flex.

sans-titre-3.jpg

Pagination web : bonnes pratiques

paginationSouvent délaissée mais tellement usitée, la pagination est – en tous cas devrait être – le composant le plus cliqué. C’est elle qui peut amener l’internaute à en « en savoir plus » ou peut le frustrer.
Quelle que soit la technologie employée :

  1. Il faut préférer mettre en relief le composant plutôt que de le fondre dans le décor par souci esthétique.
  2. Adapter au nombre de pages. Inutile d’afficher du n°1 jusqu’au n°351 sur plusieurs lignes.
  3. Etre accessible : tabkeys ou balise title sur les liens et utiliser des couleurs accessibles et contrastées.
  4. Fournir les grandes zones cliquables et espacer les liens.
  5. Ne pas utiliser de souligner.
  6. Identifier la page actuelle.
  7. Fournir des liens Suivant et Précédent.
  8. Placer des liens Premier et Dernier.

» Voir la gallerie de pagination sur smashingmagazine.

Fluide… mais utile ?

Autrefois officionados des effets Ajax/scriptacoulous, j’ai bien changé ma vision au profit de Flash…

DHTML

Voici une illustration DHTML/javascript qui confirme la règle, bien que très fluide et pour une fois sans -presque- scintillement, l’ergonomie n’est pas vraiment appropriée – essayez d’attrapez une illustration du bas… Mais la performance technique est là.

Compiz : copie à revoir pour Vista et Mac OS

On pourrait en parler (et en voir) des heures… mais voilà qui donne un sérieux coup de vieux aux interfaces aero et autres…
Dans 16 jours je deviens geek déraisonnable : j’installe la prochaine Fedora ou peut-être ubuntu (je ne suis que raisonable encore), pour y compiler Compiz Fusion. Il s’agit d’une interface Linux OpenGL, l’installation ne semble pas des plus aisées et les bugs doivent pleuvoir… mais ça vaut le coup de voir, non ?

Toujours pas convaincu ? même avec ce dernier petit truc de geeks qui font que ?…

[+] – OpenCompositing
[+] – le Blog de titax

La réponse à Microsoft Surface ?

Rosie Coffee Table
La concurrence se réveille sur les très alléchantes réalisations de surface. Pour preuve cette dalle tactile de 40 pouces, plutôt orientée Mac (Widgets, intégration iTunes…) et il est prévu des contrôles domotiques.
Très prometteur mais vidéo introuvable… dommage !

Source : ROSIE Coffee Table.

Sharepoint prejudice

MOSS 2007Microsoft Office Sharepoint Server 2007 (MOSS 2007) vise clairement les Si grands comptes, dans sa manière de rationaliser les processus, par son aspect collaboratif poussé ou encore pour sa gestion de portail et d’accès aux données.

Attardons-nous sur la face Web que permet l’outil. Quand on s’intéresse aux sites (et ici) basés sur MOSS 2007, on a l’impression que ce n’est qu’un aspect de l’outil justement. Les sites ne brillent pas pour leur originalité. L’ergonomie y est souvent austère et la qualité graphique n’est pas toujours au rendez-vous.

Ainsi, le choix d’un DSi pour MOSS 2007 tient -trop- souvent à faire part d’un service, de mettre un métier en avant au détriment d’un coté plus « ludique » et donc d’une image plus marquante.
Choisir de faire un site MOSS 2007 c’est d’après ce que l’on peut voir sur le web se lancer dans 3 types de réalisation :

ouvrir